Loading...

Restitution de véhicule  : comment éviter les mauvaises surprises 

La restitution de véhicule en leasing est une étape primordiale à la bonne gestion d’une flotte d’entreprise. Elle doit même être préparée afin d’anticiper les mauvaises surprises le jour J  !
Voici tout ce qu’il faut savoir avant de rendre une voiture en leasing pour éviter tout surcoût imprévu en fin de contrat.

restitution de véhicule

Dès l’établissement du contrat

Anticiper la restitution avec le concessionnaire

Dès le début, il est important de savoir à quoi vous vous engagez précisément. C’est pourquoi vous devez aborder le sujet de la restitution avec le concessionnaire. Assurez-vous d’abord de bien disposer d’un état des lieux de départ du véhicule, afin que soient bien consignés les éventuels dommages préexistants à votre location. D’autre part, certains loueurs établissent des grilles d’évaluation pour éviter les écarts d’appréciation sur la notion de vétusté du véhicule. Prenez connaissance de ce document pour appréhender sa marge d’acceptation au sujet des éventuelles dégradations.

Ne pas dépasser le forfait kilométrique prévu !

Lorsque vous établissez le contrat, vous vous engagez à effectuer un nombre maximum de kilomètres avec le véhicule prêté. Prenez garde à ne pas rouler davantage de kilomètres que prévu, sans quoi vous devrez payer entre 5 et 10 centimes par kilomètre supplémentaire. De quoi sérieusement saler la note à la fin ! Parfois certains concessionnaires acceptent de réajuster le forfait kilométrique en cours de contrat, mais vous ne pourrez pas toujours compter dessus.

Voilà pourquoi en cas de doute entre deux forfaits, il peut être préférable de choisir celui comportant un kilométrage plus élevé, car les kilomètres non réalisés vous seront remboursés.

Avant la restitution du véhicule

Inspecter l’état de la voiture

La voiture doit être rendue dans un état « standard » avec une usure normale au regard de son âge et du nombre de kilomètres parcourus.  

Pensez à contrôler l’état du véhicule quelques semaines avant la date de remise. La voiture doit être en parfait état de fonctionnement et d’entretien. Ne zappez pas les opérations incontournables de l’entretien du véhicule, comme le contrôle technique ! Tenez aussi à jour le carnet d’entretien et conservez les factures.

Réaliser les éventuelles remises en état

Si vous constatez des détériorations lors de votre inspection, mieux vaut agir vite avant de retourner le véhicule. Il vous en coûtera toujours moins cher d’effectuer les travaux de réparation par vos propres moyens que de supporter les frais de remise en état souvent exorbitants que vous facturera le concessionnaire !

C’est à cette étape que certains concessionnaires font figure de bons élèves en vous proposant, quelques mois avant la restitution, une visite de pré-diagnostic. À l’issue de l’examen du véhicule, ils vous feront part des éventuelles anomalies constatées, que vous pourrez faire réparer avant la restitution pour éviter les surcoûts.

Restituer le véhicule en temps et en heure

La restitution du véhicule doit être effectuée dès le lendemain de la fin du contrat de leasing. Pour éviter de devoir payer des indemnités de retard, prenez contact avec le concessionnaire quelques semaine à l’avance pour fixer la date et l’heure du rendez-vous.

LE JOUR J

Procéder à un dernier nettoyage

Le véhicule rendu doit être impeccable et comporter tous les équipements et accessoires fournis lors de l’établissement du contrat. N’oubliez pas non plus de récupérer tous les effets personnels qui pourraient s’y trouver, en procédant à un dernier check-ucomplet du véhicule.  

Assurez-vous de le rendre également propre, autant à l’intérieur qu’à l’extérieur ! N’omettez pas la dernière étape qui consiste à briquer l’habitacle et la carrosserie. Car en cas de négligence de votre part, vous ne pourrez pas échapper aux frais de nettoyage !

Ne pas oublier les éléments à remettre !

Le jour de la restitution, n’omettez pas de rendre les clés du véhicule, la carte grise, les carnets de garantie et d’entretien, ainsi que les éventuels documents demandés par le concessionnaire. Attention, si vous perdez des documents, vous vous exposez à devoir payer des frais supplémentaires !

Être attentif(ve) lors de l’inspection contradictoire du véhicule

La restitution s’accompagne d’un examen complet du véhicule afin de dresser un état des lieux précis et d’évaluer les dommages éventuels. Tout est soigneusement examiné : peinture, carrosserie, châssis, pare-chocs, sellerie, pare-brise, pneus, enjoliveurs, jantes, feux, rétroviseurs, essuie-glace… mais aussi le moteur, l’embrayage, et la boîte de vitesses. L’habitacle sera aussi inspecté de fond en comble afin de détecter tout(e)s déchirures, trous, tâches permanentes, accessoires ou pièces cassé(e)s ou manquant(e)s.  

Un expert mandaté par le concessionnaire dresse ainsi un procès-verbal de restitution définitive du véhicule, rempli et signé avec le conducteur. Soyez bien attentif(ve) lors de cette étape car votre signature indique votre approbation du descriptif de l’état de la voiture. Sachez quand même qu’en cas de désaccord avec les résultats de l’inspection, vous pouvez toujours solliciter une contre-expertise !

Découvrez nos autres contenus

ARTICLE
Gestion d'une flotte automobile d'entreprise, nos conseils pour 2020  

Lire l'article

ARTICLE
3 conseils et astuces pour améliorer la gestion de votre flotte automobile

Lire l'article
En quelques clics, commencez avec WeProov !
DEMO GRATUITE