Loading...

Il faut savoir que le marché de l’automobile a été l’un des secteurs les plus touchés, et nous pouvons même parler de chute historique en termes de ventes puisque la livraison de véhicules neufs a connu une baisse de 72,2% au mois de mars et de 88,8% pour le mois d’avril 2020.

Face à l’épidémie du Covid 19, les entreprises se doivent de rechercher des solutions innovantes pour maintenir leur activité. Même si le gouvernement a pris certaines mesures drastiques en ce qui concerne notamment les commerces, ce n’est pas le même que celui de mars dernier : beaucoup de sociétés maintiennent leur activité, et de ce fait font usage de leur flotte automobile.

En tant que Responsable de Flotte, Directeur Achat ou Directeur Financier, vous avez la responsabilité de réduire l’impact économique de votre flotte. Dans ce nouveau contexte incertain, quelles sont les initiatives à envisager, quels sont vos nouveaux défis ?

Des hausses de primes inattendues

C’est une idée un peu dingue mais nous pourrions tout de même essayer de trouver quelques raisons de positiver dans ce contexte sanitaire extraordinaire...mais lesquelles ? Voyons le verre à moitié plein : qui dit confinement et télétravail dit moins de monde sur la route, moins de circulation et sans doute moins d’accidents ! Selon l’ONISR, la désertion des routes a réduit drastiquement le risque d’accident grave de la circulation : en octobre 2020, nous comptabilisions 199 personnes décédées sur les routes contre 257 en octobre 2019.

Récapitulons : si les employés de votre entreprise qui font usage d’un véhicule dans le cadre de leur activité étaient majoritairement en télétravail, votre flotte automobile a sûrement subi moins de dégâts que d’habitude. C’est donc moins de budget consacré aux réparations ; c’est votre boss qui va être content !

MAIS... Malgré ce contexte singulier et une meilleure maîtrise de la sinistralité, la plupart des entreprises verront leur prime d’assurance augmenter mécaniquement de 1,5% à 2% (pour les plus chanceux...) en 2021, ce qui ne favorisera pas votre TCO déjà bien impacté par les dernières réformes fiscales. Vous qui pensiez profiter des effets “bénéfiques” du confinement, vous allez devoir identifier d’autres leviers d’économies. Alors comment réellement réduire les coûts de votre flotte et gagner en efficacité ?

Les nouvelles mesures que l’on peut envisager pour limiter les conséquences

1. Prolonger vos contrats plutôt que de les renouveler

Comme nous l’avons évoqué plus haut, le confinement a réduit très fortement les déplacements professionnels, avec comme résultat des kilométrages beaucoup plus faibles pour vos véhicules. Les lois de roulage peuvent donc être revues afin de réduire les loyers et permettre d’attendre pour avoir plus de visibilité sur votre activité. Dans ce cadre, il peut être opportun de prolonger vos contrats LLD plutôt que de les renouveler, et de reporter vos appels d’offres. Vous réaliserez ainsi des économies immédiates et gagnerez en flexibilité. Selon la dernière étude de Nexus Communication, 65 % des acheteurs considèrent que la crise représente une opportunité pour réduire les coûts, 40 % pour gagner en efficacité et 37 % pour réduire le nombre de voitures en parc.

LA PETITE ASTUCE : Avez-vous pensé à analyser les kilomètres parcourus par vos véhicules ? Vous découvrirez peut-être que certains déplacements méritent un autre moyen de transport, ou bien que la voiture ne soit plus systématiquement à préconiser. Ceci pourra réduire le taux de fatigue de votre collaborateur tout comme le risque d’accidents.

2. Reports des entretiens non essentiels

Comme on le dit souvent : “il n’y a pas de petites économies”, alors remontez vos manches pour faire les fonds de tiroir ! Concentrez-vous sur les réparations dites « principales » et prévues dans le plan d’entretien du constructeur et retardez si vous le pouvez la réparation des petits bobos des véhicules qui roulent encore très bien. Vous bénéficierez de plus de ressources qui serviront là où il y en a le plus besoin.

Bien entendu, ceci n’est qu’une mesure provisoire à très court terme, car différer les réparations de vos véhicules peut avoir des répercussions financières pour l’entreprise comme par exemple la hausse de vos frais de remise en état.

Ne laissez donc pas trainer la réparation des rayures ou des chocs trop longtemps (présents sur les flancs d’un véhicule sur cinq) ou même des optiques en mauvais état alors que c’est l’un des éléments le plus important pour la sécurité de votre collaborateur. Il est donc primordial de contrôler régulièrement sa flotte. WeProov vous le propose même à distance.

Posté le 
7/6/2021
  par
Mélanie de WeProov
Gestion de Flotte

En direct du blog !